Un centenaire au village

Publié le par Guillaume Leconte

Un centenaire au village

Jeudi 16 a été organisé au cœur d’Orcevaux une cérémonie en l’honneur de Raymond Blanchot premier centenaire du village.

C’est à la Maison du Peuple au centre du village que la cérémonie s’est déroulée. A l’invitation du conseil municipal et de l’association des Anciens Combattants, la famille et les habitants se sont réunis autour de M. Raymond Blanchot dès 18h30. C’est Claude Blanchot fils de Raymond et maire d’Orcevaux qui a pris la parole au nom de la communauté rassemblée. Il a évoqué la joie que tous ont partagée : celle de fêter un évènement remarquable à plus d’un titre. Gilbert Régnier a procédé aux recherches nécessaires et l’on est désormais certain que Raymond est le premier centenaire sur les 250 dernières années. La longévité de M. Blanchot est exceptionnelle, à l’image de sa vie. Raymond Blanchot est né le 16 juillet 1915 à 23 heures. Il habite au milieu des siens, dans sa maison, dans son village. Il y a toujours vécu et s’inscrit ainsi avec force dans la communauté orcivalienne. Il a fréquenté l’école communale jusqu’en 1925, a ensuite suivi ses études au collège Diderot de Langres. A l’heure du service militaire il part sur Orléans. Durant la guerre il est mobilisé dans l’aviation. Raymond épouse Cécile, une fille du village. Ils ont ensemble 5 garçons. La vie municipale mobilise M. Blanchot et il siège 33 ans au conseil municipal de novembre 1944 à mars 1977. Il est premier adjoint durant 20 années. Eleveur, il est président de la coopérative laitière de Flagey. La vie de Raymond Blanchot est toujours fortement liée à celle du village. Durant la seconde partie de la cérémonie, la délégation des Anciens Combattants a rappelé les services de M. Blanchot, son dévouement et son courage durant le second conflit mondial. Une décoration lui a été remise. Puis la commune a offert en témoignage d’affection et de respect quelques présents à son doyen. Pour finir un vin d’honneur à été servi sous la halle commune.

Publié dans Au fil des jours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article